Les spécificités linguistiques au Canada

Le Canada est officiellement un pays bilingue (anglais et français). Ainsi, dans la mesure où la demande est justifiée, les services gouvernementaux sont offerts dans les deux langues officielles.

Au Québec toutefois, y vivre et y travailler ce fera en français, dans la langue de la majorité. La Charte de la langue française précise les règles applicables en cette matière.

Les entreprises qui font affaires au Québec doivent communiquer avec la clientèle en français, ce qui signifie que toute la documentation commerciale doit être faite dans cette langue.

Dans les autres régions du Canada, la langue anglaise est surtout utilisée. Il est toutefois possible de vivre en français à l’extérieur du Québec, dans certaines régions du Canada.

Les personnes admises dans la province de Québec, en vertu d’un permis de travail temporaire, peuvent faire éduquer leurs enfants en anglais pendant la durée de ce permis sous réserve d’obtenir les autorisations nécessaires. Si l’emploi devient permanent et qu’il y a dépôt d’une demande de résidence permanente pour vivre au Québec, les enfants seront obligatoirement dirigés vers l’école française.

La connaissance du français est un des critères pris en compte lors de la sélection par le Québec dans le cadre d’une demande de résidence permanente, de même que par certaines autres provinces, tel que l’Ontario. Un niveau intermédiaire/avancé au minimum démontré par des tests objectifs de connaissance du français ou une preuve d’années d’études entièrement en français est requis, selon le programme applicable, lors de l’évaluation de la demande de résidence permanente.

Des exigences analogues existent pour la connaissance de la langue anglaise dans le cadre de demandes de résidence pour les autres provinces ou en vertu du programme d’immigration fédéral.