Comment mettre à profit ses études au Canada

Suite à une séance d’information que nous avons donnée à l’Université de Sherbrooke dans le cadre de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles de 2017, nous avons constaté l’avidité des jeunes professionnels qui gradueront prochainement à poursuivre leurs projets d’immigration au Canada, que ce soit à titre d’étudiant, de travailleur ou de résident permanent.
Ainsi, de par leurs profils attrayants pour les employeurs et les différentes provinces du Canada, plusieurs programmes s’offrent à eux et leur permettront de mettre à profit leurs études effectuées Canada.

Programme du permis de travail post-diplôme (PTPD)

Le programme du permis de travail post-diplôme fait partie de l’un des nombreux programmes offerts. Ce programme s’adresse aux étudiants étrangers nouvellement diplômés qui désirent acquérir une expérience de travail au Canada.
L’étudiant étranger âgé de plus de 18 ans et qui a complété un programme d’études admissible au PTPD pourra se voir délivrer un permis de travail ouvert pour la durée qui correspond normalement à la durée de son programme d’études au Canada. Il pourra alors travailler n’importe où au Canada, dans le domaine et pour l’employeur de son choix, peu importe l’horaire, que ce soit à temps plein ou à temps partiel.
Il est important de ne pas oublier que le permis de travail post-diplôme n’est pas renouvelable et ne peut être valide que pour une durée maximale de 3 ans. L’étudiant étranger qui satisfait aux conditions d’admissibilité à ce programme devra déposer sa demande dans un délai maximale de quatre-vingt-dix (90) jours après la fin de ses études, mais aussi avant l’expiration de son statut de résident temporaire à titre d’étudiant au Canada.

Programme de l’Expérience Internationale Canada (EIC)

Le programme de l’Expérience Internationale Canada peut également s’avérer intéressant pour les étudiants étrangers qui désirent poursuivre leur séjour au Canada à titre de résident temporaire. En effet, le Canada a conclu avec plus de 30 pays et territoires des ententes offrant la possibilité aux jeunes entre 18 et 35 ans de voyager et travailler au Canada. Le programme EIC regroupe trois catégories : (1) Vacances-travail, (2) Jeunes professionnels et (3) Stage coop international.
Les candidats admissibles au titre de la catégorie Vacances-travail pourront se voir autoriser un permis de travail ouvert : ils pourront alors travailler pour n’importe quel employeur et ce, pour toute la durée de leur séjour jusqu’à 24 mois. Tandis que les candidats admissibles à la catégorie Jeunes professionnels et Stage coop international se verront plutôt remettre un permis de travail fermé leur permettant de travailler pour un employeur donné pour toute la durée de leur séjour.
Selon le pays de citoyenneté de l’étudiant étranger, ce dernier devra vérifier quelles catégories lui sont offertes : certains pays permettront la participation à plus d’une catégorie et certains d’entre eux imposeront des conditions quant au nombre de participations au programme EIC, à l’ordre et à la durée de participation aux différentes catégories et aux exigences du dépôt de la demande. Il faut donc être vigilant lors du dépôt d’une demande au titre du programme EIC.

Programme de l’Expérience Québécoise (PEQ)

Les étudiants étrangers qui désirent s’établir au Québec de façon permanente pourront présenter une demande dans le cadre du Programme de l’Expérience Québécoise, un programme unique à la province du Québec. Pour ce faire, l’étudiant étranger devra d’abord être admissible au programme et se voir délivrer un certificat de sélection du Québec avant de pouvoir déposer une demande de résidence permanente au fédéral dans la catégorie des travailleurs qualifiés du Québec. L’étudiant étranger peut présenter une demande au PEQ dès la fin de ses études au Québec et aussi tôt que six (6) mois avant la fin des études.
Une demande peut également être faite après avoir acquis une expérience de travail spécialisée au Québec d’une année rémunérée et à temps plein. En ce cas, il faut être en statut de travailleur pour faire la demande. Toutefois, la demande doit être faite au plus tard dans les trois (3) ans qui suivent la réussite du programme d’études.

Catégorie de l’Expérience Canadienne (CEC)

L’étudiant étranger qui désire s’établir ailleurs qu’au Québec peut présenter une demande dans le programme fédéral de la Catégorie de l’expérience Canadienne. L’étudiant étranger qui a complété un programme d’études au Canada possèdent des lors des atouts incontestables pour la canada et les différentes provinces pour une candidature potentielle à la résidence permanente. L’étudiant étranger diplômé doit avoir acquis une expérience de travail qualifié au Canada d’au moins un (1) an et avoir l’intention de s’établir à l’extérieur de la province du Québec. Les études complétées au Canada ne sont pas une exigence pour être admissible au programme CEC, mais permettent au candidat d’avoir un profil plus compétitif face aux autres candidats du programme CEC.

Exigences linguistiques

Dépendamment du programme de résidence permanente choisi, l’étudiant étranger devra démontrer ses connaissances en matière de langue. Pour le PEQ, un niveau de langue intermédiaire avancé en français oral est requis et la preuve doit être faite selon les exigences du Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion. Tandis que pour le programme de la CEC, un niveau de compétences linguistiques en anglais et/ou en français dans quatre compétences – expression écrite, compréhension de l’écrit, expression orale et compréhension de l’oral – est requis et diffère selon l’emploi occupé et son classement dans le système de la Classification nationale des professions.
Si vous désirez en savoir davantage sur ces différents programmes ou déterminer votre admissibilité à l’un d’eux, n’hésitez pas à communiquer avec nous et ainsi être bien informé avant de prendre toute une décision importante relativement à vos projets d’immigration.